Rechercher
  • AYL

Si le professeur répond: car c'est une séquence d'Ashtanga yoga "traditionnelle" ou "originale" ....

Dernière mise à jour : il y a 2 jours

Si le professeur vous répond : parce qu'il s'agit d'une séquence d'Ashtanga Yoga "traditionnelle" ou "originale", alors nous vous suggérons de mieux y réfléchir !


Mark Darby et Joanne pratiquent le yoga Ashtanga depuis plus de 35 ans. Ils ont commencé avec Sri K. Pattabhi Jois, le maître de l'Ashtanga Yoga, en 1979 lorsqu'ils ont passé quatre ans à Mysore.


Extrait du livre : ‘Guruji: A Portrait of Sri K. Pattabhi Jois Through the Eyes of His Students.’ Entretien avec Mark Darby et Joanne.


Q: Il est essentiel en tant qu'enseignant de savoir quand un élève est prêt.


Joanne : Aucun d'entre nous n'a appris de la même manière les séries acancées. Maintenant c'est très A, B, C, ou un, deux, trois, mais à l'époque je pense qu'il (Sri K. Pattabhi Jois) voyait quels étaient vos points forts et il nous donnait simplement les postures.

Q : Aujourd'hui, les gens sont tellement obsédés par la séquence alors qu'il enseignait d'une manière si individualisée.


Darby : Je pense que maintenant, quand on passe au niveau intermédiaire, on doit être capable de se lever de urdhva dhanurasana. Nous avons appris la première série et intermédiaire et quand nous sommes passés au niveau avancé, nous avons fait urdhva dhanurasana, et nous n'avons même pas eu à nous lever.

Et je pense que c'est à cause du nombre de personnes qui y vont. Ils n'ont pas le temps, alors ils l'ont rendu plus difficile et ont raccourci les respirations de huit à cinq. Certaines des postures que nous avons tenues pendant cinq respirations ne sont pas là, elles seraient juste dans la transition.

Joanne : Nous n'étions que quelques-uns à l'époque. Maintenant, il y a 350 personnes.

Q : Les séries primaire et intermédiaire étaient-elles également différentes à l'époque ?

Joanne : Il y a une légère différence, surtout au niveau des postures debout.


Darby : Nous n'avons pas appris le triangle inversé ou le parshvakonasana inversé en tant que débutants. Utthita hasta padangushtasana et ensuite ardha baddha padmottanasana étaient à la fin de la première au lieu du début - après setu bandhasana - puis nous avons fait utthita hasta, ce qui était logique parce que vous n'avez pas la force en tant que débutant de vous tenir sur une jambe et de prendre la jambe d'un côté. C'est plus facile de l'apprendre dans supta padangushtasana. Même ardha baddha padmottanasana, pour se tenir sur une jambe et se pencher, est assez dangereux. Vous appreniez d'abord la série primaire et vous aviez la force de dix, onze, douze semaines de pratique avant que les postures ne soient introduites.




Q : Si l'enchaînement précis n'est pas la chose la plus importante...


Darby : L'enchaînement est là, mais les détails sont un peu différents. Par exemple, trikonasana debout avec la torsion latérale n'est pas une posture de débutant. Cela a été donné lorsque nous sommes passés au niveau intermédiaire. Si vous êtes un débutant qui regarde un étudiant avancé et que vous copiez la personne... Je pense que c’est ce qui c'est passé, c'est qu'avec tant de gens qui faisaient cela en venant à Mysore, Guruji a abandonné et a dit : "Ok, tout le monde le fait maintenant" et l'a mis dans la série des débutants.


Joanne : A part ces changements mineurs, le seul dont je me souviens dans la série intermédiaire est le scorpion. Nous avions l'habitude de faire pincha mayurasana, karandavasana, et scorpion. A part ça, l'intermédiaire n'a pas changé, la première non plus. Donc la primaire et l'intermédiaire sont à 90 % les mêmes.


Extrait de l'article : " Mysore 1978 " Entretien avec Mark Darby et Joanne Darby en 2010.


Q: Certaines personnes qui ont étudié dans les années 70 m'ont dit qu'avant, les élèves pratiquaient à la fois la première et la deuxième série pendant un cours. D'autres m'ont dit que la séquence était différente.


Darby : Au début, nous avons appris Surya Namaskara A, B, Padangushtasana, Padahastasana, Trikonasana, Parshvakonasana - et ensuite Baddha Padmasana, Yoga Mudra et Utpluthi - c'était le premier cours. Et mon ami Old Cliff a dit : "Oh, il t'aime bien - il t'a donné beaucoup d'asanas". Le jour suivant j'ai eu une posture de plus, le jour suivant - une de plus. Donc peut-être que pendant une semaine on m'a donné une posture par jour, et après deux postures de plus par semaine. En trois mois, nous avons terminé la série primaire. Après trois mois, je suis parti en vacances - mon corps était fatigué. Je suis revenue un mois plus tard et j'ai commencé la série intermédiaire, ce qui a pris deux mois. Tous les jours, je faisais les séries primaire et intermédiaire. Et ensuite on a commencé les postures avancées. Donc c'était Primaire, Intermédiaire, Avancé tous les jours. Donc je faisais trois séries par jour, et après deux ans ma pratique était de 3 heures et demi. Joan faisait 4 heures et demie, parce qu'elle restait une heure en Shirshasana.

Q: Donc vous avez commencé à visiter Mysore chaque année ?


Darby : Nous sommes restés deux ans à Mysore, puis nous avons passé un an en Australie, puis nous sommes revenus pour deux ans. Et vous avez posé une question sur la séquence - les séries avancées étaient différentes. Mais il a aussi fait des séries spécifiques pour chaque personne - je sais que Nancy Gilgoff a pratiqué une séquence différente. Quand Joanne était enceinte, il m'a donné des postures différentes, plus de force, des variations d'appuis sur les mains - il a aussi donné à Joanne des postures différentes. Plus de postures axées sur l'ouverture des hanches et des postures plus méditatives.

Q: Quelqu'un m'a dit que Hanumanasana faisait partie des séries primaires.


Darby : Il l'a donné à Derek Ireland - Hanumanasana et Somakonasana, c'était un enseignement individuel, mais Derek l'a donné à ses élèves. Donc seuls ses élèves le faisaient. Mais il était un étudiant avancé. Ce n'était pas donné aux débutants.


Q: Ce que je vois en regardant les gars de la vieille école de l'ashtanga, comme vous ou Swenson, ou Freeman, ou Corigliano - d'après mon expérience, chaque professeur a sa propre approche, ils enseignent tous la même série mais avec leur propre vision de la façon de pratiquer, leurs propres conseils. Que pensez-vous de cela ?


Darby : Tout d'abord, cela devrait être votre propre pratique. Pattabhi Jois nous a dit - vous pratiquez ce que je vous enseigne pendant 20 ans - après vous pourrez changer quelque chose.


Joanne : Cela prend de nombreuses années. 12 ou 20, généralement les Indiens aiment le chiffre sacré de 12 ans.

Darby : D'abord, vous commencez la pratique des asanas plus comme de la gymnastique, des étirements, puis vous commencez à réaliser - cela devient plus puissant, plus subtil. Vous découvrez différentes choses. C'est la même chose dans les arts martiaux - on fait d'abord des exercices physiques, puis on commence à sentir le mouvement de l'énergie. Ainsi, après avoir simplement exécuté une posture de yoga, vous commencez à ressentir plus profondément ce que vous faites et ce que vous avez expérimenté, et des choses apparaissent. Je garde le système ashtanga mais j'y mets ma propre interprétation. Puis je reviens en arrière et je comprends mon interprétation et je me souviens de ce que Pattabhi Jois a dit - c'est la même chose ! Il l’a dit mais nous n'avions pas compris. Quand vous le faites pendant longtemps, vous comprenez ce qu'il a dit.

Joanne : Je pense que cela dépend aussi de l'expérience. Darby était très intense, comme Misha Baranov, mais parfois très brutal. Il s'est blessé au genou, au dos, et par expérience, il a compris qu'il valait mieux avoir une approche plus douce.


Darby : Maintenant je garde un rythme plus lent dans la pratique. Plus de douceur dans les épaules et le cou, plus d'accent sur la respiration, je me sens bien après la pratique.